Études de cas

  • Cas n°1 / CHUV

    Centre pompidou


    "40 millions de pages imprimées chaque année, c’est énorme! "
     
    SITUATION INITIALE
    Cela fait quelques années que nous cherchons à maitriser notre connaissance des pratiques d’impressions des utilisateurs du Centre Hospitalier Universiatire du Vaudois (Suisse). Ce sujet est devenu prioritaire en 2007 lorsque Monsieur Bévillard a pris la responsabilité de tous les moyens d’impression du CHUV. Le périmètre concerne près de 7 000 postes de travail, 1 550 imprimantes et 250 copieurs.
    L’institution constate une forte croissance de la demande d’impressions couleur accompagnée d’une croissance du parc des imprimantes. Mettre en place un outil de suivi devient alors incontournable.
    Le monde hospitalier et universitaire du CHUV conduit l’équipe de Monsieur Bévillard à montrer beaucoup de prudence et de souplesse dans la conduite de changement. Il faudra d’abord connaître les usages avant de modifier le comportement utilisateur ou la base installée. Néanmoins à ce stade des gains substantiels sont déjà envisageables: lorsqu'on imprime 40 millions de pages, les gâchis sont à priori conséquents.
     
    La consultation est donc lancée et les objectifs suivants sont fixés:
    -connaître le comportement des utilisateurs, apporter la réponse adaptée aux demandes de matériel (techniquement et économiquement) et refacturer les départements selon leurs consommations.
    -dans un second temps il s'agira d'accompagner les collaborateurs pour induire les bons réflexes tels que l'usage du recto-verso, la maîtrise de la couleur ou réduire l'impression d'emails inutiles.

    LES RAISONS DU CHOIX DE WATCHDOC
    Parmi les solutions proposées, Watchdoc a été jugée techniquement la moins invasive. Elément très important pour l’équipe infrastructure : de sévères problèmes d’instabilité, dus essentiellement à la grande disparité des pilotes d’imprimantes, ont fréquemment perturbé le bon fonctionnement du site.
     
    Watchdoc offre un éventail de fonctionnalités ouvert et la convivialité de l’outil est très appréciée.
     
    Les compétences évidentes des équipes techniques lors des différentes discussions/interviews ont très certainement fait la différence. Il était primordial pour le CHUV d’avoir l’assurance de s’adosser à des experts qui apportent sans hésitation la réponse adaptée à notre problématique.
    Au départ la justification écologique n’était pas déterminante pour le CHUV, elle découle implicitement des conomies envisagées tant au niveau de la réduction du nombre d'imprimantes qu'au niveau des volumes d'impression.
    Cependant il est intéressant de montrer l’incidence des consommations sur le plan écologique(arbres, eau…), ces éléments seront utilisés dans de prochaines étapes de notre projet.

    Aujourd'hui le périmètre sous contrôle de Watchdoc est composé de plus de 100 équipements multifonctions sur un même serveur d'impression. L'installation s'est déroulée sans aucun problème. Indépendamment de la mise en place de Watchdoc nous réglons en ce moment même les dernières difficultés à migrer les pilotes de notre parc d'imprimantes et résoudre les problèmes d'instabilité.
    C’est 7 000 postes de travail que nous devons modifier ! Ensuite, nous pourrons
    installer les 3 autres serveurs d’impression et la gestion de plus de 1 500 imprimantes réseau.
    La décision a été prise d’installer Watchdoc en mode transparent, sans imposer aucun filtre ni règle quelconque, pour nous permettre de connaître le comportement de nos utilisateurs.

    RESULTATS OBTENUS:
    Aujourd’hui il est encore un peu tôt pour partager des résultats chiffrés car l’installation n’est pas encore complète. Néanmoins des premiers éléments sont notés liés aux multifonctions.
    L’utilisation de la couleur est maintenant contrôlée. Certains «administrateurs» (comprenez contrôleurs de gestion) s’appuient sur Watchdoc pour analyser les coûts engendrés par le comportement de leurs collaborateurs. Ces administrateurs sont des éléments incontournables pour la sensibilisation des collaborateurs.
    Globalement, Watchdoc donne la clé de répartition volume et coûts associés des multifonctions partagés par plusieurs services : l'affectation des dépenses est factuelle et précise.

    Monsieur Bernard BEVILLARD - Responsable des moyens d'impression - propos recueillis en 2008

    1. Le projet en 4 points

      Centre pompidou
      ENJEUX:
      - Connaitre le comportement des utilisateurs et optimiser le materiel en fonction des usages.
      - Mise en place d’une refacturation par département.
       
      SOLUTION:
      Watchdoc Standard Edition.
       
      MISE EN PLACE:
      Installation de Watchdoc en mode «transparent» pour connaitre le comportement des utilisateurs.

      PREMIERS BENEFICES:
      - 1ers éléments comportementaux. 
      - Affectation factuelle et précise des dépenses par département.
  • Cas n°2 / Laboratoire Anios

    Centre pompidou
    SITUATION INITIALE
    Laboratoires ANIOS : une entreprise de 400 personnes, spécialiste de la désinfection dont le siège se trouve à Hellemmes dans le Nord avec un site de production situé à Sainghin-en-Mélantois L’entreprise ANIOS se trouve dans une démarche de certification Qualité Sécurité
    Environnement.
     
    Dès son arrivée à la Direction des Systèmes d’Information en 2005, Monsieur Favreau a décidé la réalisation d’un état des lieux. L’impression dans l’entreprise était « en l’état », celui d’un sujet qui n’avait jamais été placé en priorité suffisante pour être traité.
    Une des priorités de la Direction Générale est de s’assurer que ses collaborateurs se montrent responsables de l’utilisation des ressources de l’entreprise mais aussi que tous participent à minimiser l’empreinte écologique. Des communications sous forme de réunion ont permis de mettre en place, par exemple, un processus de retour systématique des consommables pour recyclage (avec l’association Enfance & Partage) et de mesurer le taux de retour en tant qu’indicateur.
     
    Une cartographie des implantations des périphériques d’impression réseaux et locaux est réalisée en août 2007, elle a permis de prendre conscience du sur-équipement de l’entreprise en petites jet d’encre extrêmement coûteuses dans leur fonctionnement. La Direction des Systèmes d’Information bénéficie de l’écoute de la Direction Générale et décide de réduire le nombre d’équipements mais pour autant les informations concrètes manquent quant à l’usage réel des systèmes d’impression afin de réduire le gâchis et déterminer une architecture d’impression optimale.

     

    LES RAISONS DU CHOIX DE WATCHDOC
    Les constructeurs en place aux Laboratoires ANIOS ont chacun eu l’opportunité de présenter des outils de gestion propriétaires mais aucun n’a su convaincre.
     
    C’est dans ce contexte que l’entreprise a reçu Doxense ainsi que son partenaire intégrateur Serians afin de découvrir la solution Watchdoc. L’indépendance de Doxense vis-à-vis des constructeurs a placé très haut la légitimité de la démarche de réduction des coûts. Le discours est pragmatique, les enjeux sont clairement exprimés et les bilans proposés en standard correspondent aux informations de pilotages utiles.
    Les serveurs d’impression des Laboratoires ANIOS sont en cluster Windows, et ce haut niveau de disponibilité est critique pour l’entreprise. En choisissant la version ‘Cluster Ready’ avec le progiciel Watchdoc Extended Edition nous avons opté pour une solution en phase avec nos exigences.
     
    Nous avons particulièrement été séduits par la lisibilité des informations proposées dans Watchdoc et la pertinence des tableaux. Les objectifs que nous nous étions fixés ont rapidement trouvé des réponses concrètes au travers des bilans proposés.
     
    De plus, le fait de trouver dans l’outil une traduction simple des pages économisées en équivalent ressources naturelles a également beaucoup séduit car c’est la première fois que nous trouvions une déclinaison opérationnelle concrète à notre souhait de sensibilisation des collaborateurs. En effet, la DSI porte une démarche éco-responsable au sein de l’entreprise qui correspond en droite ligne avec les ambitions de la Direction Générale.

     

    RESULTATS OBTENUS: 
     Aujourd’hui, il est encore un peu tôt pour partager des résultats chiffrés car l’installation est très récente. Nous collectons actuellement des données permettant de mieux connaître les usages et ainsi optimiser notre architecture d’impression.

    Projet SERIANS

    Monsieur Jean-Pierre FAVREAU - Directeur des Systèmes d’Information - propos recueillis en 2008

    1. Le Projet en 4 points

      Centre pompidou
       
      ENJEUX
      -Optimiser l\'architecture d\'impression existante grâce à un outil de gestion pragmatique
      -Induire au comportement\"Ecoresponsable\"chez les utilisateurs

      SOLUTION
      Watchdoc Extended Edition

      MISE EN PLACE
      Installation de Watchdoc en mode\"transparent pour connaître le comportement des utilisateurs avant d\'optimiser l\'architecture d’impression.

      PREMIERS BENEFICES
      1ers constats et mise en évidence des premiers axes de progrès:
      - Inciter au recto / verso
      -
      Réduire les impressions couleurs inutiles.  

  • Cas n°3 /

    Centre pompidou

    Dès janvier 2007, le mot d'ordre de la Direction Générale est: "Modifions nos comportements dans la banque et préservons l'environnement!".

    SITUATION INITIALE:
    En 2002, plutôt précurseur, la Banque Populaire Atlantique envisageait déjà de réorganiser l'impression au sein du siège et des agences bancaires. Les priorités du moment et les ressources disponibles ont finalement eu raison de ces bonnes intentions. Le projet est devenu concret à l'aube de 2007.
    Constat prometteur… le parc n’est pas optimisé, chaque collaborateur dispose de
    son imprimante personnelle et la Banque Populaire Atlantique ne dispose d’aucun élément sur l’usage des équipements d’impression en général. Il apparait alors comme indispensable de se doter d’un outil de mesure.
    L’objectif est de responsabiliser les différents services vis-à-vis de leur consommation papier.
    En parallèle, la Banque Populaire Atlantique met l’accent sur des actions Développement Durable. La volonté est d’avancer dans ce projet, avec l’adhésion du plus grand nombre.

    LES RAISONS DU CHOIX DE WATCHDOC:
    Nous avons assisté à une présentation de la solution logicielle Watchdoc avec la démarche opérationnelle qui l’accompagne. « Nous avons été séduits par la simplicité et la convivialité de l’interface utilisateur, l’information utile est disponible intuitivement».
    Après un rapide transfert de compétences, la prise en main de l’outil s’est révélée efficace et rapide. De plus, nous trouvons dans l'outil Watchdoc tous les indicateurs utiles et même propices pour certains à la communication environnementale, une partie importante de nos axes stratégiques.

    Ce choix réside aussi dans le fait que nous souhaitions nous approprier la démarche mais surtout en garder la maîtrise dans nos services. De plus la solution Watchdoc est indépendante des constructeurs actuellement en place chez nous.

    SITUATION ACTUELLE:
    Les données et les bilans nous ont permis de concevoir notre architecture d’impression au plus proche des besoins, sans dérouler une démarche trop mécanique. La composition de notre parc imprimantes et multifonctions s’adapte parfaitement à ces besoins. Nous n’avons pas éradiqué toutes les imprimantes personnelles car nous préférons avancer en souplesse.
    En 2002, plutôt précusrseur, la Banque Populaire Atlantique envisageait déjà de réorganiser l’impression au sein du siège et des agences bancaires. Les priorités du moment et les ressources disponibles ont finalement eu raison de ces bonnes intentions. Le projet est devenu concret à l’aube de 2007. Constat prometteur… le parc n’est pas optimisé, chaque collaborateur dispose de son imprimante personnelle et la Banque Populaire Atlantique ne dispose d’aucun élément sur l’usage des équipements d’impression en général.
     
    Il apparait alors comme indispensable de se doter d’un outil de mesure.
     
    L’objectif est de responsabiliser les différents services vis-à-vis de leur consommation papier.

    "La communication a été un élément prépondérant dans le succès de l'opération" 
    Début 2008, M. Champenois (Directeur informatique et qualité) s’adresse à tous les utilisateurs, que ce soit au siège ou dans les agences, pour les sensibiliser sur la consommation papier de chacun : Le chiffre est jugé impressionnant par la direction.

    28 Ramettes, 14 000 feuilles par utilisateur et par an!

    RESULTATS OBTENUS:
    En mai 2008, la projection annuelle de papier imprimé représente une baisse de 16% par rapport à la même période l'année dernière. C'est précisemment une réduction de 28% au siège et presque 11% dans les agences.
    Le « Plan Moyen Terme » communiqué en mai 2008 renforce l’axe stratégique Développement Durable et touche largement l’entreprise avec entre autres, le recyclage du papier, les économies d’eau et l’usage modéré de la climatisation dans les locaux.
    L’objectif pour l’année 2008 est de continuer l’optimisation du parc et de renforcer la communication sur les bonnes pratiques liées à l’impression dans 15 services du siège. A titre d’exemple chaque collaborateur peut accéder au bilan de ses propres impressions, la sensibilisation passe aussi par là.
    Avec comme point d’appui l’axe stratégique Développement Durable, M. Hervo sait que la Banque Populaire Atlantique dispose de tous les ingrédients pour obtenir l’adhésion des utilisateurs.
    Nous ne mettons pas tellement les économies en avant car le facteur déterminant est avant tout le comportement éco-responsable que nous souhaitons développer avec nos collaborateurs.
      
    Projet OMR

    Monsieur Christophe CHAMPENOIS - Directeur Organisation Informatique & Qualité - propos recueillis en 2009

    1. Le projet en 4 points

      Centre pompidou
      ENJEUX:
      Mesurer les usages et responsabiliser les utilisateurs.

      SOLUTION:
      Watchdoc Standard Edition

      MISE EN PLACE:
      2007:
      Installation de Watchdoc Standard Edition
      Début 2008: Sensibilisation des équipes, premiers constats
      (28 ramettes/utilisateur/an!)

      BENEFICES:
      Projection de papier imprimé en baisse de 16% par rapport à la même période soit 28% au siège et 11% dans les agences.
  • Cas n°4 / Systeme U

    Centre pompidou

    SITUATION INITIALE

    Systeme U est une coopération de commerçants de la grande distribution classée sixième distributeur français. Watchdoc y est installé dans la centrale de Caen et de Nantes.

    « En novembre 2010, nous avons décidé de renouveler l’ensemble de notre parc de copieurs Toshiba et d’imprimantes. Les copieurs étaient vieillissants et les utilisateurs étaient insatisfaits : matériel régulièrement en bourrage papier ou en panne, la productivité en souffrait.

    De plus, nous n’avions pas de système de gestion centralisé. Nos systèmes d’impressions étaient trop nombreux et hétérogènes ce qui engendrait une maintenance complexe et des coûts trop élevé. Un audit a été mené avec la société Ricoh sur la période allant de juin à octobre 2010 afin de cibler les besoins et cartographier l’existant. » En juin 2011, un appel d’offre a été lancé pour trouver une solution de gestion des impressions. Cet appel d’offre concernait un périmètre de 52 multifonctions sécurisés par badge ainsi que 20 imprimantes standards situées à distance, dans les entrepôts. Il portait essentiellement sur la nécessité de pouvoir établir des bilans de consommation des systèmes d’impression et mettre en place le déblocage des impressions en utilisant nos badges de contrôle d’accès actuels.

    « Il nous fallait trouver rapidement une offre de location et de refacturation du coût par page. Nous avons eu 7 réponses à notre appel d’offre. Seule la société Ricoh nous a proposé Watchdoc avec une proposition de MFP intégralement couleur. » indique David Poirier.

     

    LES RAISONS DU CHOIX DE WATCHDOC

    « Notre centrale de Caen avait déjà fait le choix de Watchdoc. Ils en étaient pleinement satisfaits. Comme nous avons racheté cette centrale, nous avions tout intérêt à choisir la même solution pour plus d’homogénéité. Aucun problème particulier n’ayant été relevé, nous n’avons pas hésité à choisir Watchdoc. D’autres éléments ont indéniablement pesés dans la balance : - L’impression sécurisée par badge avec suppression des documents non débloqués au bout de 24h permettant d’éviter les impressions non-nécessaires. - Watchdoc propose en standard des rapports d’aide à la décision ergonomiques permettant en un coup d’oeil de voir les coûts et les usages de manière centralisée pour tout le parc. - L’instauration de règles spécifiques permet de donner accès à la couleur aux personnes pour qui cela est vraiment nécessaire (le service marketing par exemple).L’efficacité des règles est importante lorsque le parc est 100% couleur. - La simplicité de deploiement experimentée à Caen a également été un facteur clé dans notre choix. » ajoute Monsieur Poirier.

    SITUATION ACTUELLE

    Une partie du périmètre de Système U est équipée de la version standard de Watchdoc et une autre est en Cluster avec version native cluster de Watchdoc eXtended Edition. Cette version plus complète comprend tous les avantages de la version standard, la haute disponibilité en plus. La Console de Supervision Watchdoc a été déployée tout récemment chez Système U. Cet outil permet de gérer les badges de manière centralisée et d’avoir une vue sur l’ensemble des serveurs et des files d’impression. Les services généraux peuvent ainsi être plus réactifs en cas de problème grâce à ce point central de supervision. « Aujourd’hui nous comptabilisation les usages et avons mis en place des règles telles que la sortie directe des impressions et les restrictions d’accès à la couleur pour certains services. La page « Mon Compte » proposée par Watchdoc permet à nos utilisateurs d’avoir une vue en temps réel de leurs usages d’impression d’un point de vue économique et écologique. Elle est diffusée sur chaque poste sous forme de raccourci et permet également de rappeler à l’utilisateur son code personnel qui lui permet de libérer ses travaux en cas d’oubli ou de perte de badge. »

    Système U n’a pas encore entrepris de réflexion quant à la communication à opérer. L’entreprise a bien sûr communiqué à ses utilisateurs une documentation d’usage lors de l’installation de Watchdoc (utilisation du badge, fonctionnalités d’impression etc.) mais aucune campagne spécifique de politique d’impression n’a encore été mise en place. De belles perspectives d’économie supplémentaires.

    RESULTATS OBTENUS

    D’après David Poirier « L’installation de Watchdoc s’est très bien déroulée. Le déploiement a été facilité par la présence de Ricoh et de Doxense, éditeur de Watchdoc. Les utilisateurs sont généralement très satisfaits de Watchdoc, malgré l’appréhension qu’ils avaient au départ. Nous n’avons pas rencontré de difficultés particulières, les pannes sont quasi inexistantes ». La mise en place de l’impression sécurisée par badge nous permet d’éliminer les impressions inutiles en imprimant uniquement ce qui est vraiment nécessaire. L’utilisateur se déplace quand il le désire pour débloquer ses documents en attente sur le copieur de son choix : le plus proche ou celui qui est disponible. Grâce à son badge, il s’authentifie sur le MFP et visualise ses documents. Il peut alors sélectionner tous les documents ou faire une sélection uniquement. Toute impression non récupérée au-delà de 24h est supprimée (ce délai est paramétrable). Cela permet de gaspiller moins, c’est indéniable.

    Les services généraux de Système U ont également remarqué des résultats positifs dans leurs activités. Ils voient leur travail simplifié grâce aux rapports ergonomiques leur permettant notamment de refacturer les coûts de l’impression par service à l’aide d’un support sur mesure. »

    En quelques chiffres: 24% seulement des impressions sont en couleur alors que tous les MFP sont des modèles couleur. 43% des impressions sont en recto-verso, c’est le double de la recommandation. 10% des impressions sont économisées car non récupérées par les utilisateurs.

    ETES VOUS PRETS A RECOMMANDER L’USAGE DE WATCHDOC ?

    « Nous n’hésiterions pas à recommander Watchdoc pour sa simplicité de déploiement et d’utilisation. L’ergonomie des interfaces et des rapports rendent son utilisation intuitive et nous a permis une adaptation rapide. De plus, en près de 2 ans d’utilisation, Watchdoc n’a montré aucune faiblesse, ce qui ne fait qu’accroître la satisfaction utilisateur. »

    PROCHAINES ETAPES

    « Notre centrale Caennaise a bénéficié récemment de la montée de version (de la version 4.2 à 4.5) et donc des nouvelles fonctionnalités. Nous souhaitons désormais poursuivre nos efforts et continuer le suivi des rapports afin de mettre en place une politique d’impression qui s’articulera autour de deux axes principaux: la communication et l’optimisation du parc : - En diffusant davantage de bonnes pratiques aux utilisateurs et en montrant les impacts écologiques et économiques de leurs efforts, nous pourrions encore améliorer les résultats. - En optimisant la disposition du parc d’équipements pour mieux répartir les volumes sur les matériels. Nous souhaitons positionner les périphériques au bon endroit pour le bon usage. »

     

    Monsieur David POIRIER - Chef de Projet Informatiques - propos recueillis en 2013

    1. LE PROJET EN 4 POINTS

      Centre pompidou

      ENJEUX

      - Renouvellement du parc
      - Nécessité de contrôle des coûts et des usages
      - Optimisation des impressions

      SOLUTION

      Watchdoc Standard et Extended Edition

      MISE EN PLACE

      - Audit Ricoh de juin à octobre 2010
      - Installation Watchdoc en juin 2011

      PREMIERS BENEFICES

      - 10% des impressions économisées
      - 43% d’impression recto-verso

  • Cas n°5 / Conseil Régional d' Alsace

    Centre pompidou

    SITUATION INITIALE

    Soucieux de contrôler ses coûts d’impression, le Conseil Régional d’Alsace s’est équipé d’une solution de gestion des impressions dès 2005. Après 8 années avec deux solutions différentes et à l’approche de l’échéance du marché prévue en février 2013, les membres de la Direction des Systèmes d'Informations du Conseil Régional d’Alsace ont rédigé un cahier des charges pour partir à la recherche d’une offre complète qui réponde au mieux à leurs attentes. La demande portait sur deux lots :

    1. Des multifonctions avec interfaces embarquées multimarques.

    2. Un logiciel de gestion des impressions multimarques, compatible Windows avec machine virtuelle.

    Trois réponses ont été apportées à la consultation. L’offre Konica Minolta portée par Serians avec pour solution Watchdoc a été retenue.

     

    LES RAISONS DU CHOIX DE WATCHDOC

    A la question de savoir ce qui a influencé le choix du Conseil Régional d’Alsace pour la solution Watchdoc, Jérôme SALEH évoque: - « L’accessibilité du téléchargement via le site internet ainsi que la simplicité d’installation. Ayant déjà une solution en place, nous souhaitions éviter les perturbations.

    - La compatibilité multi constructeurs de la solution était une exigence de notre part. Le fait que Watchdoc la propose, et qu’il ne faille effectuer aucune modification sur les drivers constructeurs pour que la solution soit acceptée, a été un vrai plus. - L’ergonomie de l’interface ainsi que son aspect « user friendly » : la richesse des rapports de l’espace de statistiques n’ont rien à voir avec ce que nous avons pu constater dans d’autres offres.

    - Les bilans Watchdoc, portant sur l’impact économique et écologique, permettent de dresser facilement des axes de progrès et de pouvoir prendre des décisions plus aisément. Ce traitement intelligent des données est précieux.

    - L’aspect pédagogique de l’interface « Mon compte » qui permet aux utilisateurs de mesurer les impacts de leurs consommations à titre personnel sera essentiel pour accompagner la conduite de changement.

    - L’installation des copieurs via l’import de masse représente un gain de temps important. - Enfin, la supervision réseau est très avancée. Ceci ouvre de belles possibilités pour l’avenir».

     

    SITUATION ACTUELLE

    « La migration des systèmes d’impression s’est faite sur deux semaines en juin 2013, afin de ne pas gêner les utilisateurs et éviter toute rupture de service. Tout a été très vite opérationnel », indique Jérôme SALEH. « En effet, contrairement à ce que nous avions expérimenté dans le passé, l’import de masse et les regroupements lors du déploiement, nous ont permis de déployer Watchdoc en 3 clics. La migration n’a posé aucun problème.

    Nous avons pu mettre en place la génération de rapports automatisés Watchdoc for Reporting Services et les personnaliser avec notamment la distinction entre les impressions et les copies et des consignes sur la numérisation. Les utilisateurs ont quant à eux pu bénéficier d’un guide fonctionnel affiché dans chaque local. La transition entre l’ancien et le nouveau système s’est passée très en douceur. Enfin, la durée de validité des spools a été raccourcie à 24h, contrairement aux 48h précédemment configurés, ce qui est permet d'accroitre les économies».

     

    ETES VOUS PRETS A RECOMMANDER L’USAGE DE WATCHDOC ?

    « Même si il est encore un peu tôt pour observer des bénéfices concrets, nous sommes pleinement satisfaits de Watchdoc et nous n’hésiterons pas à recommander cette solution. En effet, sa mise en place s’est révélée très efficace, l’avenir est donc prometteur».

     

    PROCHAINES ETAPES

    Files d’impression locales Comme l’indique Jérôme SALEH, l’accent a tout d’abord été mis sur les files d’impression réseau. Il reste à configurer les files d’impression locales pour que l’ensemble du parc soit sous contrôle.

    Règles et communication Très prochainement, la direction informatique du Conseil Régional d’Alsace a prévu de se réunir en interne afin de discuter de l’instauration de règles d’impression avec Watchdoc. Une politique d’impression sera ensuite mise en place et la démarche de communication auprès des utilisateurs sera accentuée avec notamment des messages publiés dans l’intranet.

    Jérôme SALEH - Administrateur Systèmes et Réseaux - Propos recueillis en 2013

Nos références

Voir toutes nos références


Le blog Doxense Retrouvez nos conseils, notre expertise métier

Doxense

New ways to leave your mark. Téléchargez la brochure d'information